Acropole d'Athènes

L'Acropole était la « ville haute », un lieu caractéristique de la plupart des villes grecques dont la fonction était défensive. Cet endroit a également servi de siège aux principaux lieux de culte.

Située dans un endroit stratégique capable de surplomber les quatre coins de la ville, l'Acropole d'Athènes est le lieu le plus important et connu de toute la Grèce. Il est situé sur un sommet s'élevant à 156 mètres au-dessus du niveau de la mer, et il est possible de l'apercevoir depuis la plupart des zones de la ville.

Bien qu'au cours des siècles l'Acropole ait été détruite et pillée à plusieurs reprises, après la déclaration de l'indépendance de la Grèce, les ruines qui ont été conservées ont été restaurées. Au cours de la visite de l'Acropole, vous pourrez contempler ses vestiges et, avec une bonne dose d'imagination, vous pourrez remonter à l'époque de la splendeur de la Grèce antique.

Parties de l'Acropole

L'Acropole d'Athènes présente certains des monuments les plus célèbres de l'époque classique de la Grèce : le Parthénon, l'Erechthéion, le Temple d'Athéna Niké et les Propylées sont quelques-unes des constructions les plus importantes et frappantes.

Parthénon

Le Parthénon est l'édifice principal de l'ensemble architectural de l'Acropole, en plus d'être le plus grand symbole de la beauté de l'architecture classique de la Grèce antique.

Construit entre 477 et 432 av. J.-C., l'imposant bâtiment de style dorique a été créé pour abriter une sculpture colossale d'Athéna Parthénos. Celle-ci était fabriquée en bois, en ivoire et en or, et mesurait douze mètres de haut.

Propylées

Construites entre 437 et 432 av. J.-C., les Propylées constituaient l'entrée grandiose de l'Acropole. Il s'agissait d'un édifice central rectangulaire composé de colonnes doriques qui délimitaient cinq portes d'accès ainsi que deux ailes latérales.

Érechthéion

Construit entre 420 et 406 av. J.-C., l'Erechthéion est un temple ionique érigé sur le site le plus sacré de l'Acropole, où la déesse Athéna a fait fleurir le premier olivier des terres grecques.

La partie la plus surprenante de l'Érechthéion est le toit de la galerie sud, soutenue par les Caryatides, six colonnes d'allure féminine supportant le toit du temple. Celles que vous pouvez voir à l'Acropole sont des copies des originales qui sont conservées au Nouveau Musée de l'Acropole.

Temple d'Athéna Niké

Le Temple d'Athéna Niké, situé sur l'aile sud des Propylées, a été construit en 420 av. J.-C. pour commémorer la victoire des Grecs sur les Perses durant la bataille de Salamine.

Le petit temple de style ionique abritait une image d'Athéna Niké, symbole de la victoire.  Ses ailes ont été coupées de sorte qu'elle ne puisse pas partir d'Athènes.

Bien plus qu'incontournable

Bien que la péninsule grecque renferme de nombreux trésors, l'Acropole d'Athènes est l'un des lieux les plus importants de toute la Grèce. La visite de l'Acropole en soi pourrait justifier un voyage dans la capitale grecque.

Afin que personne ne soit déçu lors de la visite de l'Acropole, il convient de préciser qu'une grande partie de celle-ci est pratiquement détruite et qu'elle est remplie de grues qui gâchent les photos. Néanmoins, le charme immense que dégage ce lieu permet de relativiser ces petits désagréments.

Horaires

Tous les jours de 08h00 à 17h00.

Prix

Entrée combinée adultes : 30€.
Entrée combinée étudiants : 15€.
Inclus : Acropole, Agora antique, Agora romaine, Théâtre de Dionysos, Kerameikos, Temple de Zeus olympien et Bibliothèque d'Hadrien.

Transport

Métro : Monastiraki, lignes 1 et 3 ; Akropoli, ligne 2.