Parthénon d'Athènes

Érigé entre 447 et 438 av. J.-C. dans l'Acropole, le Parthénon est l'un des monuments les plus importants de la civilisation de la Grèce antique, en plus d'être l'édifice le plus emblématique de toute la Grèce.

Consacré à la déesse Athéna Parthénos, le Parthénon est non seulement l'un des principaux temples doriques encore conservés, mais également le plus grandiose des monuments édifiés à l'époque de Périclès.

Informations sur le bâtiment

Le Parthénon a été érigé sur un ancien temple datant du VIe siècle av. J.-C., connu sous le nom d'Hécatompédon. Celui-ci avait été détruit par les Perses.

Le monument du Parthénon, construit en marbre blanc issu de la montagne Pentélique, a été conçu pour abriter la statue en or et en ivoire d'Athéna Parthénos, un élément colossal de douze mètres de haut réalisé par Phidias.

Avec des dimensions avoisinant les 70 mètres de long et 30 mètres de large, le Parthénon était encadré par des colonnes tout autour de son périmètre, 8 sur les façades principales et 17 sur les côtés.

La procession des Panathénées, la fête religieuse la plus importante d'Athènes, était autrefois représentée sur la frise. Le long des quatre façades du bâtiment, on pouvait contempler la scène se dérouler avec plus de 300 personnes, dieux et bêtes.

Les mésaventures du Parthénon

Au cours des siècles, le Parthénon a subi différentes transformations qui ont rapidement détérioré le monument. Entre 1208 et 1258, l'intérieur du Parthénon a abrité une église byzantine et, en 1458, il s'est transformé en mosquée.

En 1687, il a servi de poudrière aux Turcs. À cette époque, les explosifs ont détonné et le Parthénon en a payé les conséquences. Plus tard, entre 1801 et 1803, les Anglais ont pillé une grande partie des éléments décoratifs du Parthénon. Loin d'être restitués à leurs propriétaires légitimes, ces éléments sont encore exposés dans des musées tels que le British Museum de Londres.

Après tant de péripéties, le Parthénon n'en aurait pas fini avec l'accumulation de mésaventures qui allaient affecter le bâtiment. En 1894, l'édifice a subi l'un des plus grands tremblements de terre de l'histoire de la Grèce.

À l'heure actuelle, les travaux de conservation et de reconstruction suivent leur cours dans l'édifice du Parthénon. Il est entouré de grues et d'autres éléments affectant quelque peu la vue, mais tout cela ne suffit pas à gâcher la magie de ce monument impressionnant.

L'élément le plus important de la ville

Bien qu'Athènes soit une ville qui a beaucoup à offrir à ses visiteurs, l'image qu'a certainement tout le monde en tête avant et après le voyage est celle du Parthénon.

La vue sur l'imposant monument du Parthénon lors de la visite de l'Acropole est impressionnante et ne laisse personne indifférent.

Horaires

Tous les jours de 08h00 à 17h00.

Transport

Métro : Monastiraki, lignes 1 et 3; Akropoli, ligne 2.